CBD contre les Alzheimer, comment ça marche ?

Le CBD semble avoir des propriétés pour lutter contre Alzheimer. Les recherches avancent de plus en plus et tout porte à croire que le cannabis et les cannabinoïdes en général ont des bienfaits très intéressant. C’est ce que vous allez pouvoir découvrir dans la suite de cet article.

Sommaire

Depuis la première extraction du CBD sur un plant de chanvre en 1940, différentes études ont été menées sur cette substance afin d’en démontrer sa non-toxicité.

La communauté scientifique s’est également penchée sur les divers effets que ce cannabinoïde peut avoir sur la santé. Les découvertes qui s’en sont découlées présentent le cannabidiol comme étant une substance bénéfique sur certaines maladies comme l’Alzheimer.

À ce sujet, le CBD peut-il réellement lutter contre cette pathologie ? Découvrez la réponse dans cet article.

L’Alzheimer c’est quoi ?

Lorsqu’on parle d’Alzheimer, on fait souvent référence aux personnes âgées, et pour cause. Cette pathologie dite neuro dégénérative affecte particulièrement les personnes d’un certain âge. Les premiers symptômes se manifestent généralement aux alentours de la soixantaine, plus précisément au-delà de 65 ans.

Perte de mémoire progressive

Le premier signe annonciateur de cette maladie, c’est la perte de mémoire progressive. La personne atteinte de l’Alzheimer rencontre également des difficultés de concentration et devient irritable, voire même agressive. Sa qualité de vie est considérablement réduite et cela peut aussi affecter ses proches et sa famille.

Sans une rapide prise en charge, cette pathologie peut s’aggraver et même devenir mortelle pour le sénior qui en est atteint. Afin de pallier à cette éventualité, il convient de donner au patient un traitement adapté afin d’alléger les symptômes de la maladie.

Les différents symptômes liés à la maladie d'Alzheimer

Comme mentionnée précédemment, la perte de mémoire est le premier signe avant-coureur d’une Alzheimer. Cette dernière se développe de manière progressive et les symptômes caractéristiques apparaissent par stade. Sur une période de 1 à 4 ans, la personne souffrante commence à avoir de petits trous de mémoire. Ces derniers deviennent de plus en plus fréquents et s’aggravent avec le temps. En parallèle, le patient devient plus irritable. Si aucun traitement n’est suivi au bout de 4 ans, la maladie entre dans sa deuxième phase.

Une perte de facultés cognitives

Le patient perd petit à petit ses facultés cognitives et commence à manquer de coordination. Les pertes de mémoire deviennent plus régulières et touchent la mémoire courte. Le sénior commence également à perdre tout intérêt aux activités diverses (travail, loisir, etc.) et se sent plus affaibli. Son sens de l’orientation s’amenuise et l’on constate des changements radicaux de l’humeur.

Au bout de 8 ans, l’Alzheimer commence à prendre le dessus sur le patient et ce dernier commence à avoir des incohérences dans son discours. Les intervalles entre les pertes de mémoire deviennent de plus en plus importants. Les légers problèmes de coordination deviennent plus modérés tout comme la perte du sens de l’orientation. Le patient rentre dans une phase de dépression, de frustration et d’irritabilité aggravée. Dans certains cas, la paranoïa peut même s’ajouter à ces symptômes.

Perte de motricité et complications supplémentaires

Entre 12 ans et plus (voir jusqu’à la fin de vie du patient), les symptômes s’aggravent jusqu’à conduire à une perte de motricité partielle. Les oublis sont plus soutenus et le sénior rencontre des difficultés à reconnaitre les membres de sa famille ou ses amis proches. Il n’arrive plus à communiquer correctement et devient plus confus. Des troubles comme la paranoïa, les sauts d’humeur ou encore l’agressivité se succèdent.

Le CBD peut-il agir contre l’Alzheimer ?

De par mon expérience personnelle, je peux affirmer que le CBD permet sans conteste de soulager certaines maladies. D’ailleurs, selon les scientifiques, cette substance jouit de multiples bienfaits et peut avoir une action multiple sur la santé contrairement aux médicaments conventionnels.

Le CBD permet de protéger les cellules

Les différents effets produits par le cannabidiol peuvent même s’attaquer à la plupart des facteurs qui causent l’Alzheimer. Parmi ces derniers figure notamment le bêta-amyloïde. En vieillissant, les cellules produites par le cerveau, dont le rôle est d’éliminer les cellules gliales, s’amenuisent. Ce qui engendre une accumulation de bêta-amyloïde et favorise le développement de l’Alzheimer.

Une étude a justement démontré qu’avec un prétraitement à base de CBD, les cellules deviennent plus résistantes face aux effets de ce bêta-amyloïde. Ce dernier est notamment généré par la dégradation de l’acétylcholine (un neurotransmetteur indispensable au bon fonctionnement de la mémoire). Ladite dégradation est quant à elle, causée par l’acétylcholinestérase. D’après certaines recherches, grâce aux terpènes qu’il renferme, le CBD peut inhiber cette dernière.

Le CBD permettrait d’améliorer les flux sanguins

D’autre part, l’apparition de l’Alzheimer peut aussi être expliquée par le déclin du flux sanguin qui monte vers le cerveau. Fort heureusement, le cannabidiol permet aussi d’améliorer ce flux sanguin en régulant le fonctionnement de l’anandamide.

À part cela, lorsque nous vieillissons, les dommages oxydatifs dans le cerveau commencent aussi à pointer le bout de leur nez. Lorsqu’ils deviennent de plus en plus importants, cela peut entraîner l’Alzheimer. Là encore, le CBD peut intervenir, car grâce aux nombreux composés antioxydants qu’il renferme, il peut empêcher l’apparition de ces dommages.

Utilisation de l’huile de CBD contre l’Alzheimer

Si vous voulez prévenir l’Alzheimer ou du moins limiter les dégâts causés par cette maladie via le CBD, je vous conseille de consommer cette substance sous forme d’huile. Outre le fait d’être plus pratique à utiliser, ce type de produit peut aussi agir efficacement. Il vous est possible d’en trouver auprès des boutiques spécialisées en CBD et de choisir parmi différents dosages. À ce sujet, il est d’ailleurs préférable d’opter pour une huile avec une faible concentration en cannabidiol si vous n’êtes pas habitué à ce type de produit.

Les huiles CBD sont la meilleure forme de CBD pour lutter contre les maladies.

D’autre part, pour profiter pleinement de tous les effets procurés par le CBD, je vous conseille de choisir une huile CBD full spectrum. Cette dernière conserve à la fois les cannabinoïdes actifs comme le CBD, le CBG, le CBN, etc., ainsi que les terpènes et les flavonoïdes. Ce qui lui permet de renforcer les propriétés du cannabidiol grâce à un bon effet d’entourage. Notez que même si l’huile de CBD peut contenir du THC, celui-ci est généralement présent en très faible quantité.

La législation française impose d’autant plus un taux maximal de THC de 0,2 %, mais bien souvent, les huiles de CBD n’en contiennent pas. Pour plus de sécurité, privilégiez les produits issus de marques fiables et de préférence françaises. Cela vous permettra d’avoir la traçabilité des ingrédients utilisés par le fabricant dans la conception de son produit. Le mieux serait même d’opter pour des huiles CBD 100 % bio qui jouissent de certifications.

Concernant l’utilisation à proprement parler du produit, les doses peuvent varier d’une personne à l’autre. Généralement, la majorité des personnes qui prennent une huile de CBD commencent avec des doses quotidiennes maximales de 300 mg de CBD. Suivant ensuite les effets ressentis, il vous est toujours possible d’augmenter de manière progressive ce dosage ou même de le réduire.

Plus d'articles
cbd contre alzheimer
CBD et Maladies
CBD contre Alzheimer

CBD contre les Alzheimer, comment ça marche ? Le CBD semble avoir des propriétés pour lutter contre Alzheimer. Les recherches avancent de plus en plus

Lire l'article »