CBD contre-indications et effets secondaires

CBD : contre-indications et effets secondaires

Le cannabis est relégué au rang de drogue, mais la communauté scientifique semble de plus en plus ouverte à son utilisation dans le domaine médical. La révolution du cannabis médical n’en est qu’à ses balbutiements tandis que le chanvre légal connaît un plus fort engouement grâce au CBD qu’il renferme. Il a été prouvé que cette molécule apporte de nombreux bienfaits à l’Homme. Pour autant, son utilisation présente des contre-indications puisqu’il génère aussi des effets secondaires.

Pourquoi prendre du CBD ?

Le caractère vertueux du CBD atteint différents niveaux. À l’origine, cette substance était surtout prisée pour ses propriétés apaisantes et relaxantes. Contrairement au THC également présent dans le chanvre, le cannabidiol n’est pas un psychotrope dangereux. En outre, il ne produit ni hallucination ni high, et il est ne crée pas d’addiction.

Les scientifiques ont établi les effets positifs du CBD sur l’humeur. Les résultats d’études démontrent que ce cannabinoïde favorise la détente. Il permettrait de lutter contre certains états anxieux et le stress grâce à ses qualités anxiolytiques. Son pouvoir apaisant se révèle efficace chez les personnes sujettes à des troubles de stress post-traumatique, des troubles compulsifs et comportements obsessionnels. Il a aussi été prouvé que le CBD aide à l’amélioration de certains états persistants tels que les cas de fatigues chroniques.

Les actions antidouleurs et actions anti-inflammatoires imputées au cannabidiol font de lui un cannabinoïde efficace pour soulager les douleurs et les inflammations chroniques telles que l’arthrose. Ses propriétés analgésiques avérées lui permettent d’apaiser les douleurs en rapport avec les articulations ainsi que les tensions musculaires.

Sur le plan dermatologique, le CBD produit également des effets intéressants. Les scientifiques ont démontré son action sur la protection et la préservation de l’épiderme. Il est désormais possible d’utiliser un produit au CBD pour soigner certains problèmes cutanés tels que les rougeurs, l’acné, le psoriasis ou encore l’eczéma.

Et enfin, même si les études se rapportant aux actions du CBD contre la dégénérescence sont encore peu nombreuses, il a été prouvé que le cannabidiol peut intervenir sur le système cérébral. Quelques essais cliniques commencent déjà à user du CBD afin de calmer certains des symptômes liés à des pathologies telles que la maladie de Parkinson, l’Alzheimer et l’épilepsie.

Quoi qu’il en soit, les scientifiques ne sont pas encore en mesure d’avancer des traitements concrets à base de CBD pour soigner chacun de ces cas.

Les contre-indications du CBD

L’OMS a admis le caractère inoffensif du CBD pour la santé. Pour autant, il convient de toujours rester prudent quant à son utilisation et de demander conseil à son médecin avant toute consommation. Il faut savoir que des rapports scientifiques ont émis le fait que le dosage de cette substance ne doit pas être le même pour chaque individu. En outre, chacun réagit différemment et les effets du CBD peuvent être différents d’un consommateur à l’autre. Si par exemple chez certaines personnes, le CBD est capable de soulager l’arthrose, chez d’autres, il peut se révéler dangereux.

La consommation de CBD est notamment contre-indiquée si vous suivez un traitement à base de benzodiazépines. L’association des différentes molécules en l’occurrence génère des effets secondaires qui sont encore peu connus. Si le CBD entre en interaction avec vos médicaments, cela risque de provoquer ou même d’aggraver un phénomène de dépendance.

Le CBD est aussi contre-indiqué chez les personnes traitées pour des problèmes artériels. Des études suggèrent que le cannabidiol risquerait d’entraîner une baisse de la tension. Cela génèrerait des vertiges chez certains patients. De la même manière, la prise de CBD chez les personnes cardiaques à un certain dosage provoquerait des effets secondaires néfastes sur leur système cardio-vasculaire déjà fragilisé.

Les risques sont tout aussi élevés chez les femmes enceintes bien que les études sur le sujet soient peu nombreuses. L’hypothèse selon laquelle le CBD réduirait potentiellement la fonction protectrice du placenta a toutefois été étudiée. Selon les scientifiques, le cannabidiol serait susceptible de modifier les propriétés de celui-ci.

La consommation de CBD est donc contre-indiquée en cas de grossesse même si cette substance permet éventuellement de calmer les vomissements et les nausées. Comme le CBD est déconseillé aux jeunes enfants et aux nouveau-nés, une prise de cette substance est également contre-indiquée chez les femmes allaitantes.

Même si l’usage du CBD contre la maladie de Parkinson semble prometteur, les études sur le sujet nécessitent encore d’être approfondies. Il est en effet admis que la consommation de cannabidiol à une certaine dose provoque chez des patients des mouvements musculaires. Le CBD est donc contre-indiqué dans le cas de cette pathologie, car il est susceptible d’intensifier les tremblements.

Les effets secondaires du CBD

Logiquement, la consommation du CBD à un dosage raisonnable ne devrait provoquer aucun effet secondaire notable. Pour autant, nous vous conseillons vivement de respecter la posologie que votre corps est capable de supporter. Assurez-vous également de suivre les contre-indications mentionnées précédemment avant d’inclure cette substance dans votre quotidien. Parlez-en à votre médecin.

Si le CBD ne présente aucun risque pour votre santé, il est préférable de le consommer à petite dose. Dans l’idéal, commencez toujours par la dose la plus faible possible avant de l’augmenter progressivement suivant votre ressenti. Précisons que les scientifiques estiment qu’un dosage en dessous de 1 500 mg de CBD par jour est sans risque.

Normalement, les effets secondaires du CBD sont rares et se présentent toujours sous des formes légères.

Lorsqu’ils excèdent le dosage que leur corps peut supporter, certains consommateurs ressentent parfois des nausées. Il est également courant que la consommation de CBD provoque une sécheresse buccale.

Comme évoqué plus haut, le CBD est déconseillé chez les personnes ayant des problèmes cardiaques. Il en va de même pour celles qui souffrent de tension artérielle puisque cette substance induit une réduction de la tension. Cela génère alors des étourdissements et des vertiges.

D’autres effets secondaires tels que des maux de tête, des troubles digestifs ou encore un inconfort au niveau de l’estomac ont été mentionnés par certains consommateurs. Une diminution de l’appétit est également probable. C’est d’ailleurs pourquoi certaines personnes utilisent le CBD pour la perte de poids.

Chez ceux qui ont pris du CBD à plus forte dose, notamment dans le cadre d’un traitement à base d’Epidyolex, les effets secondaires générés par le CBD sont plus intenses. Les patients ont signalé des vomissements, diarrhées, troubles hépatiques, une fatigue et un état somnolent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.