dangers CBD et consommateur

Le CBD présente-t-il des dangers pour le consommateur ?

Le CBD fait désormais partie des produits que vous pouvez acheter presque n’importe où, sous différentes formes. Il est souvent présenté comme une substance miracle puisqu’il semble être efficace pour résoudre de nombreux problèmes de santé. Dans la plupart des cas, il ne présente pas d’effets secondaires importants. Ces derniers sont malgré tout existants et même s’ils sont souvent légers, ils ne sont pas toujours inoffensifs.

Le CBD est-il une drogue ?

Bien que le CBD puisse être extrait à partir du cannabis, il n’est pas considéré comme étant une substance illégale. Après avoir mené des analyses sur ce composé, l’OMS a elle-même conclu que le cannabidiol n’est pas une drogue. Il n’a pas d’effet psychoactif et il n’entraine aucune accoutumance. Il peut donc être commercialisé et consommé en toute légalité.

Malgré tout, un produit CBD doit respecter certaines conditions, dont la plus importante est la nécessité de présenter un taux de THC inférieur à 0,2 %. Si le produit dépasse ce taux, alors il est potentiellement dangereux pour la santé. En effet, le THC est la substance derrière les effets néfastes du cannabis.

Le CBD ne s’utilise également pas comme un médicament et sa surconsommation n’est pas recommandée. Même si l’overdose est peu probable, la consommation de CBD en forte quantité provoque potentiellement diverses sensations désagréables. Ces dernières peuvent heureusement se dissiper d’elles-mêmes.

Il faut noter que même si le CBD n’entraine pas de dépendance à la manière du THC ou de la nicotine, l’apparition d’une forme d’addiction n’est pas à exclure. Il s’agit surtout d’une addiction similaire à celle qu’éprouvent, par exemple, les accros aux jeux de hasard et paris en tout genre.

Le CBD et la somnolence

Le CBD est connu pour favoriser la relaxation mentale et physique. C’est ce qui le rend plus ou moins efficace contre le stress, les douleurs musculaires et les douleurs articulaires. Selon les avis des consommateurs, boire une tisane de CBD avant de se coucher permettrait de s’endormir plus vite. C’est grâce à cette propriété que le CBD est souvent recommandé face aux problèmes d’insomnie.

Contrairement à un somnifère, le cannabidiol ne génère pas d’effets fulgurants. Il faut attendre entre 15 et 30 minutes après avoir bu votre tisane au CBD pour en ressentir les effets. Avec le vapotage, il peut agir en 10 minutes environ. L’état somnolent induit est surtout dû à la sensation de relaxation apportée par le cannabidiol.

Cet état somnolent est idéal quand vous comptez dormir. En revanche, il pose problème si vous devez conduire. La sensation de détente importante, l’envie de dormir ou un léger vertige diminueront votre attention et augmenteront les risques de provoquer un accident sur la route.

Consommer du CBD en cours de journée pour évacuer le stress n’est alors pas une bonne idée si vous prévoyez de prendre le volant. Après avoir pris du cannabidiol, vous aurez besoin d’attendre environ 6 heures pour que les effets du produit se dissipent.

Les risques de l’automédication

Actuellement, le CBD est présenté comme la solution capable de résoudre de nombreux problèmes tels que le stress, l’anxiété, les douleurs articulaires, les troubles digestifs, etc. Son utilisation contre certaines maladies graves comme le cancer ou l’épilepsie est également souvent évoquée. Pourtant, malgré tous ses bienfaits, le CBD ne peut encore guérir aucune maladie.

Pour le cas des troubles psychologiques importants, il ne remplace par exemple pas les traitements conventionnels. Même s’il est moins dangereux qu’un antidépresseur, ses effets ne sont pas tout à fait comparables à ceux d’un médicament.

En ce qui concerne les maladies telles que le cancer, les chercheurs pensent que le CBD peut agir sur les cellules cancéreuses, mais il n’y a encore aucune confirmation à ce sujet. Afin d’avoir une certitude quant aux effets du CBD face à certaines maladies, plus d’études doivent être réalisées. Utiliser le CBD comme traitement alternatif sans l’accord de son médecin reste de ce fait dangereux.

Il n’est pas exclu que le CBD agisse de manière défavorable lorsqu’il est associé à certains médicaments. Tous ses potentiels effets secondaires néfastes n’ont également pas encore été découverts. Par conséquent, il ne faut pas croire à tort que le CBD est capable de tout résoudre et qu’il est tout à fait sans danger. N’en consommez pour soulager vos problèmes de santé que lorsque votre médecin vous y autorise. Sinon, vous risquez de mettre votre santé en danger.

Les mauvaises utilisations du produit

Lorsque le CBD n’est pas utilisé correctement, il devient potentiellement dangereux pour la santé. Les fleurs doivent, par exemple, être uniquement consommées par vaporisation ou sous forme de tisane. Fumer une fleur de CBD n’est pas du tout sain. Le cannabidiol est peut-être bénéfique pour votre corps, mais la fumée que vous ferez entrer dans vos poumons sera nocive. Vous serez alors exposé aux mêmes risques de santé que n’importe quel fumeur.

Quant à l’huile de CBD, elle ne doit en aucun cas être utilisée dans une cigarette électronique. Une huile se consomme en sublingual, sous forme de tisane ou en accompagnement d’un autre produit fini. Sa composition est différente de celle d’un e-liquide et la vaporiser risque de la rendre toxique.

Pour les autres produits tels que le e-liquides, assurez-vous d’avoir affaire à un produit qui ne contient aucun composé nocif pour la santé. Faites attention aux boutiques qui vendent des produits aux origines douteuses.

Si vous achetez sans le savoir un produit présentant un taux de THC important ou contenant un additif cancérigène, le CBD ne vous sera pas bénéfique. Sachez par ailleurs que même si un e-liquide est moins nocif qu’une cigarette, ses effets sur la santé ne sont pas tous connus.

Consommez le CBD dans de bonnes doses

La plupart des personnes qui se sont essayées au CBD n’ont rencontré aucun problème particulier. Chez certains individus, le CBD semble toutefois en mesure de provoquer de légères sensations désagréables telles que la nausée, des problèmes digestifs ou des vertiges mêmes à petite dose. Si vous faites partie de ces quelques individus, le CBD n’est peut-être pas pour vous.

En revanche, si vous n’avez aucun problème avec ce cannabinoïde, vous devez toujours le consommer avec modération. Ne dépassez pas la dose journalière maximale recommandée qui est de 1 500 mg environ. Une surconsommation aura des effets relativement légers, mais lorsqu’elle est répétée, ses conséquences deviendront bien plus graves.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.