différences CBD sativa et indica

CBD sativa et indica : quelles différences ?

Dans l’univers du cannabis, deux termes apparaissent régulièrement pour désigner les sous-espèces qui existent : la sativa et l’indica. Si pour les néophytes, ces dernières représentent communément un plant de chanvre, sachez qu’elles présentent en réalité des caractéristiques bien différentes. Afin de connaître à quoi correspondent ces termes, découvrez ci-après les différences entre CBD sativa et indica.

Les origines des deux sous-espèces

C’est dans les zones équatoriales que poussent les plants de chanvre sativa. Leur développement est favorisé par un climat relativement chaud. Vous aurez donc plus de chances de trouver une variété sativa dans certains pays d’Afrique tels que le Cameroun, l’Éthiopie, l’Angola ou encore dans l’Afrique du Sud. Les sous-espèces sativa sont également très présentes en Amérique latine et centrale (Colombie, Mexique et Jamaïque) ainsi qu’en Asie du Sud-est (Cambodge, Birmanie, Thaïlande et Laos).

Originellement, le taux de THC dans ces variétés se révèle plus élevé comparé à leur teneur en CBD.

Pour ce qui est des sous-espèces indica, elles poussent principalement en altitude, et certaines variétés proviennent du nord de l’Asie centrale. Il est courant de retrouver des variétés indica dans les montagnes d’Afghanistan, du Maroc, du Népal, du Tibet, de la Turquie, au Pakistan et en Ouzbékistan. À la différence d’une espèce sativa, le chanvre indica présente une concentration moyennement élevée aussi bien en THC qu’en CBD. La majorité des variétés indica jouissent de ce fait d’un ratio THC/CBD relativement faible.

Quoi qu’il en soit, dans les variétés de chanvres légaux, la concentration en THC sera toujours inférieure ou équivalente à de 0,2 % pour un taux de CBD largement supérieur.

Les apparences

Dans ses régions d’origine, la sativa ne bénéficie que d’une période d’ensoleillement plus ou moins courte, mais régulière. Un plant de chanvre appartenant à cette sous-espèce est généralement grand, car il peut atteindre les 1,80 mètre de haut. Ses têtes sont localisées sur les branches et elles ont un aspect moins dense, plus fin et longiligne.

En raison d’un ensoleillement moins présent dans ses lieux d’origine, la sous-espèce indica n’a pas à lutter contre la chaleur et les rayons du soleil. Cela favorise sa pousse plus au ras du sol et c’est ce qui lui donne d’ailleurs son aspect buissonneux. Contrairement à sa cousine sativa, l’indica est donc plus trapue et ne mesure que 90 cm de haut. C’est aussi ce qui facilite sa culture en indoor tandis qu’une sativa sera plus à l’aise dans une culture outdoor.

D’autre part, les têtes d’une plante indica se veulent plus larges et denses. Elles bourgeonnent également en grappes espacées sur les branches buissonneuses. Si vous avez une préférence pour les buds épais et compacts, c’est vers les variétés indica que vous devez vous tourner.

La floraison

Étant donné que les variétés sativa ont généralement des pieds bien plus grands comparés à ceux des plants indica, elles sont plus lentes à fleurir. Concrètement, il faudra attendre entre 60 à 90 jours pour voir les bourgeons qui éclosent sur un plant sativa quand le temps de floraison d’une indica est estimé entre 45 et 60 jours. Pour autant, c’est la sativa qui jouit d’une croissance rapide comparée à l’indica.

La culture de plants sativa se révèle plus prenante, car compte tenu de leur grande taille, leurs pieds ont besoin de beaucoup d’espace pour se développer correctement. Ils nécessitent également un apport important en lumière et en chaleur, d’où l’intérêt de les cultiver surtout en extérieur.

A contrario, les variétés indica se contentent de peu d’espace et elles se révèlent plus adaptées à une culture sous serre. Qui plus est, l’indica ne réclame que peu d’engrais et elle est capable de rester en floraison durant plusieurs semaines. Aucun apport spécifique en lumière et en chaleur n’est nécessaire. Comparée à la sativa, l’indica se veut plus résistante. Ses pieds supportent bien l’excès d’humidité et cette plante ne craint pas la présence d’une éventuelle moisissure. Côté rendement, c’est donc l’indica qui offre une production intéressante.

Les parfums et goûts

L’arôme est la principale caractéristique qui permet de distinguer une variété de chanvre légale d’une autre. Chez la sativa, le parfum dégagé par les têtes est souvent discret, que ce soit durant la germination que lorsque les fleurs sont à l’état sec. Quoi qu’il en soit, cette sous-variété est généralement une plante à caractère. Elle se distingue par ses effluves plus orientés sur le fruité. Certaines variétés de sativa CBD dégagent également des essences tropicales et florales.

Dans tous les cas, une sativa se reconnaît à ses notes boisées empreintes de fraicheur. En fonction des variétés, la sativa peut présenter aussi bien des goûts d’agrumes que des saveurs d’encens. Il est même possible de déceler en bouche une touche terreuse ou encore une légère âcreté en arrière-goût lorsque vous savourez une fleur CBD sativa.

De son côté, l’arôme de l’indica se veut plus boisé, et c’est particulièrement vrai chez les variétés indica hybrides. Comparée à sa cousine, cette sous-variété est caractérisée par un parfum typiquement exotique. Les notes végétales sont généralement dominantes et un côté sucré ou épicé se fait aussi sentir facilement en bouche. Notez que l’indica renferme également des tons sous-terreux ainsi qu’une saveur de pinède. En revanche, ceux-ci se révèlent plus discrets comparés à ceux de la sativa.

Les effets

Les CBD sativa et indica diffèrent aussi par les effets qu’ils procurent. L’action de la sativa se veut plus cérébrale, car elle opère sur l’énergie en stimulant l’adrénaline. Avec une variété sativa riche en CBD, vous ne rencontrez aucun high, mais vous vous sentez rapidement revigoré. En raison de ses capacités à décupler les efforts, la sativa se présente donc comme une variété CBD de choix pour une consommation en journée. Vous pouvez aussi la prendre durant une soirée festive par exemple. Elle a l’avantage de maintenir votre esprit en éveil tout en boostant vos forces, sans vous défoncer.

Si en revanche vous êtes en quête d’une variété CBD plus relaxante, l’indica est celle qu’il vous faut. Contrairement à sa cousine, cette sous-variété de chanvre favorise l’apaisement de l’esprit. Elle est plus propice à la détente, grâce à ses pouvoirs antistress. En ce sens, ses effets analgésiques sont plus marqués que ceux de la sativa. C’est donc une variété que nous préconisons surtout pour les moments de calme. Vous pouvez la consommer en soirée ou durant le week-end par exemple pour renforcer votre sentiment de bien-être. Dans tous les cas, sachez que les variétés riches en CBD ne provoquent ni effet stone ni dépendance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.