Le pinène et ses effets

Le pinène et ses effets : notre avis sur ce terpène

Depuis maintenant quelque temps, le chanvre qui est connu pour avoir une concentration élevée en CBD attise la curiosité des scientifiques. Il s’avère en effet que d’autres cannabinoïdes et terpènes retrouvés dans cette plante produisent aussi des effets bénéfiques sur la santé. Parmi les composés qui suscitent l’intérêt des chercheurs apparait notamment le pinène qui est un terpène aux propriétés surprenantes.

Qu’est-ce que le pinène ?

Le pinène figure parmi les terpènes retrouvés couramment dans certaines plantes, mais sa concentration n’est pas la même d’une variété à l’autre. À l’instar des autres terpènes, il est toutefois responsable de l’arôme et du goût d’une variété donnée. Un chanvre présentant un profil terpénique riche en pinène a par exemple tendance à dégager un parfum frais. Son arôme recèle de subtiles notes de pins, d’où d’ailleurs ce terpène tire son appellation. Pour autant, il est admis que le pinène est présent dans d’autres plantes odoriférantes telles que la menthe, le romarin, la sauge, le persil, etc.

Dans les huiles de conifères, l’alpha-pinène est présent en quantité élevée. C’est également le cas dans l’huile d’écorce d’orange, d’eucalyptus et même dans l’essence de térébenthine.

Tout comme d’autres terpènes tels que l’humulène et le myrcène, le pinène participe à l’effet d’entourage. Dans ce sens, il a son rôle à jouer dans l’intensité des effets produits par les plants riches en cannabinoïdes THC et CBD.

Plus de précision sur la composition moléculaire du pinène

D’un point de vue scientifique, le pinène est un composé chimique retrouvé dans le chanvre. Il est constitué de deux molécules d’isoprène (C5Hx) 2 et c’est un monoterpène qui présente aussi deux cycles fusionnés. C’est pourquoi les scientifiques le désignent comme un monoterpène bicyclique.

Le pinène est composé de deux isomères : l’alpha-pinène et le bêta-pinène. Le premier présente des énantiomères aux profils somme toute identiques à la différence près qu’il s’agit de deux images inversées. En ce sens, vous avez le (+) alpha-pinène et le (-) alpha-pinène.

Le bêta-pinène présente quant à lui, une structure plus différente de celle de l’alpha-pinène. Néanmoins, il dégage la même essence de pin vert caractéristique du pinène.

Notez que l’alpha-pinène a une structure suffisamment volatile qui lui permet d’entrer en ébullition et d’être libéré à une température avoisinant les 160 °C. À cet effet, vous aurez la possibilité de profiter de la fraicheur dégagée par ce terpène si par exemple vous vaporisez une variété riche en pinène.

Le fait de fumer du chanvre légal riche en alpha-pinène permet aussi de faire ressortir l’odeur de ce terpène, mais c’est une méthode de consommation que je déconseille fortement. Non seulement les fumées nuisent à vos poumons, mais en plus, la combustion générée altère les propriétés d’une grande majorité de terpènes et de cannabinoïdes contenue dans votre produit.

Quelles sont les caractéristiques de ce terpène ?

Le pinène a la particularité d’apporter un goût et un parfum frais dans une plante. Si vous êtes amateur de saveur de pin frais, je vous conseille d’essayer les variétés de chanvres légaux ayant un profil de terpène riche en pinène. Les connaisseurs appellent ces variétés des herbes alpha-pinène. Elles sont particulièrement agréables et fraiches en bouche, surtout lorsque vous les passez au vaporisateur. Durant les premières inhalations, vous ressentez directement et distinctement l’alpha-pinène pur. Évidemment, celui-ci se confond assez rapidement avec les autres terpènes et cannabinoïdes qui composent le chanvre, mais il n’en reste pas moins dominant.

Comme évoqué plus haut, le pinène est constitué de deux isomères. Ces derniers se distinguent l’un de l’autre par leur saveur et leur parfum. Sachez que c’est surtout l’alpha-pinène qui est responsable de l’odeur de résine de pin ou de romarin tandis que les qualités organoleptiques du bêta-pinène font davantage penser au persil, au basilic ou à l’aneth. D’une certaine manière, c’est donc le pinène qui est responsable de l’arôme et du goût frais et herbacé de certaines variétés de chanvres.

Les propriétés du pinène et son intérêt thérapeutique

Le cannabis est une plante connue pour ses effets euphorisants et apaisants. Dans le domaine médical, cette plante dispose même d’un certain intérêt thérapeutique même si sa consommation et sa commercialisation font encore l’objet d’une règlementation stricte.

Il s’avère que ce n’est pas tant le cannabis lui-même qui est responsable des effets qui lui sont imputés, mais surtout les substances chimiques qui le composent. Dans le lot, vous avez le pinène qui dispose d’un pouvoir anti-inflammatoire. Cette propriété du terpène est d’ailleurs appuyée par l’étude parue dans le Journal of Natural Products. Selon cette dernière, le pinène est en mesure d’agir tel un puissant inhibiteur sur les voies cataboliques et respiratoires. Il se présente aussi comme une substance intéressante pour soulager certaines pathologies telles que la maladie de Crohn, la sclérose en plaques ainsi que l’arthrite.

D’après quelques témoignages, avoir pris des variétés de chanvres riches en alpha-pinène aurait aidé certaines personnes à mieux respirer. Il est en effet plausible que ce terpène favorise la dilatation des voies respiratoires.

Certains consommateurs avancent que le pinène présent en quantité conséquente dans le chanvre contribue aussi à lutter contre l’anxiété. Comparées à d’autres variétés, celles riches en alpha-pinène offrent notamment des avantages antistress plus élevés. Sur le plan scientifique, les chercheurs attribuent au pinène une propriété antiseptique. En d’autres termes, ils pensent que ce terpène est en mesure de prévenir la croissance des champignons, bactéries et virus et même de les tuer. Toujours selon les scientifiques, le pinène aurait aussi la capacité de traiter des cas de surinfections bronchiques.

Les capacités antimicrobiennes du pinène ont été avérées des suites de l’étude parue en 2007 dans le Brazilian Journal of Pharmaceutical Sciences.

Et enfin, il est possible que le pinène soit une piste intéressante pour développer des protocoles de soins dans la lutte contre la démence vasculaire et l’Alzheimer. Selon un rapport publié dans Bioscience, Biotechnology, and Biochemistry, une étude effectuée sur des souris a permis de mettre en lumière les effets du pinène sur la performance cognitive. En outre, les sujets testés ont présenté une amélioration de 72, 7 % de leur mémoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.