predre du poids avec CBD

Perdre du poids avec du CBD — mon avis

Pour avoir un indice de masse corporelle idéal, faire du sport et suivre une alimentation plus saine et plus équilibrée ne suffisent pas toujours. Certaines personnes se tournent alors vers des solutions plus drastiques telles que des régimes hypocaloriques ou même des interventions chirurgicales. L’utilisation du CBD dans la perte de poids se présente néanmoins comme une approche moins invasive. Est-ce vraiment efficace ? Découvrez mon avis ci-après.

Le rôle du système endocannabinoïde

Tous les mammifères, dont l’Homme, disposent d’un système endocannabinoïde. Ce dernier joue un rôle important dans la régulation du métabolisme et la balance énergétique. Composé de multiples récepteurs répartis dans tout le corps, il participe à la majorité des fonctions essentielles de l’organisme humain. Il s’avère que les endocannabinoïdes produisent des effets centraux. Ils sont également capables de stimuler l’appétit et d’augmenter la sensation de faim.

Précisons que plusieurs tissus périphériques et organes renferment des récepteurs endocannabinoïdes. En ce sens, ils sont en mesure d’altérer le métabolisme des glucides et des lipides. Lorsqu’un dérèglement survient au niveau du SEC, des taux élevés de ces derniers sont constatés au niveau du tissu viscéral et de la circulation. Cela induit à une obésité qui est caractérisée par une accumulation de graisses dans le tissu adipeux.

Or, des études ont démontré que ce dernier produit aussi des cytokines et des adipokines qui participent activement au contrôle et à la régulation de différentes fonctions physiologique, dont l’appétit. Les cellules adipeuses produisent notamment de l’adipokine leptine, qui est aussi l’hormone de la satiété. Sa libération génère normalement un effet coupe-faim, mais quand le tissu adipeux est surchargé en graisses, et donc qu’un dérèglement du SEC survient, cela peut favoriser la prise de poids.

Normalement, le SEC intervient dans la gestion de la graisse et dans la régulation de l’appétit. Un dysfonctionnement au niveau de ce système augmenterait donc les risques de prises de poids.

L’action du CBD sur le système endocannabinoïde

Selon différentes études, le CBD est en mesure d’interagir avec le SEC en passant par ses récepteurs périphériques (CB1 et CB2). Il a été prouvé que le CBD ou cannabidiol est capable de stabiliser le fonctionnement du SEC. Par cette action, il intervient sur la régulation de l’appétit en générant un effet coupe-faim. Cette propriété du cannabidiol a été mise en évidence à travers les résultats d’une étude réalisée en 2012 sur des rongeurs. Selon les scientifiques, cette propriété coupe-faim du CBD serait surtout la conséquence de son action sur l’hypothalamus.

Les études traitant de l’action du CBD contre l’obésité laissent envisager une potentielle efficacité de cette molécule dans le cadre d’une perte de poids. Certains scientifiques avancent notamment l’hypothèse selon laquelle le cannabidiol ingéré par voie transdermique ou orale activerait la libération de la lipase. En augmentant la production de cette enzyme responsable de la dégradation des graisses, le CBD consommer en tant qu’huile CBD par exemple, participerait à la perte de poids.

Pour autant, d’autres études plus poussées doivent encore être menées afin de prouver avec certitude que le CBD permet véritablement de lutter contre la prise de poids.

D’autre part, il est admis que le cannabidiol interagit avec les capteurs CB2 du SEC. Selon les chercheurs, c’est cette action qui génère la sensation coupe-faim induite indirectement par la consommation du CBD et donc par extension, cela favorise une perte de poids.

Comme évoqué plus haut, le dérèglement du SEC est l’une des premières causes de la prise de poids. En ce sens, les capteurs CB1 qui favorisent l’appétit, l’augmentation du stockage de glucose, des niveaux d’insuline et de masse grasse sont plus stimulés comparés aux capteurs CB2. L’ingestion de CBD permet un rééquilibrage en réduisant la stimulation de ces CB1 et en activant davantage les CB2. C’est ce qui permet de mieux réguler l’appétit.

Le pouvoir anxiolytique attribué au cannabidiol soulagerait également l’anxiété qui incite certaines personnes à manger pour soulager leur stress et non pour satisfaire leur faim. Il s’avère aussi que le CBD optimise le brûlage des calories et l’évacuation des graisses stockées grâce à ses pouvoirs antioxydants. Des études démontrent notamment que le cannabidiol participerait activement au brunissement des graisses blanches. Or, les graisses brunes permettent d’éliminer plus rapidement les triglycérides, simplifiant ainsi la perte de poids.

La corrélation entre le CBD et la régulation du taux de sucre dans le sang

Habituellement, le pancréas produit de l’insuline en quantité suffisante. C’est cette hormone qui régule la glycémie dans le sang en transportant le sucre vers les cellules. Les excès de sucres sont, quant à eux, stockés sous forme de graisses. Or, lorsque l’insuline vient à manquer, le taux de sucre dans le sang augmente. Cela favorise non seulement la prise de poids, mais aussi la survenue d’un diabète.

Bien que les études permettant d’affirmer l’action du CBD dans la régulation de la glycémie soient encore insuffisantes, il a été admis qu’il participe au maintien de la santé du pancréas. Ce qui lui permet indirectement de participer à la régulation du taux de sucre dans le sang en facilitant la production d’insuline.

Pour autant, il faut savoir que cette hormone favorise également la prise de poids. Le CBD vient alors normaliser le taux d’insuline produit dans le sang, favorisant par la même occasion le brûlage des graisses et par extension la perte de poids.

Toutefois, le CBD n’est pas un remède miracle. Il ne vous fera pas maigrir en un claquement de doigts. Prendre des compléments alimentaires au CBD en accompagnement à une alimentation équilibrée et adaptée dans le cadre de la perte de poids est envisageable. Même si cette substance ne présente aucun danger pour votre santé à terme, il convient de l’utiliser avec précaution.

Si vous êtes diabétique, la consommation de CBD ne devra pas se substituer à vos traitements conventionnels. D’ailleurs, demandez toujours conseil auprès de votre médecin traitant avant d’inclure un tel produit dans vos habitudes alimentaires. Les potentiels risques inhérents à la prise de CBD sont encore inconnus, aussi il est toujours préférable de rester vigilant.

Et enfin, si vous comptez profiter des bienfaits du CBD en l’incorporant à vos sucreries et vos pâtisseries, pensez toujours à en manger avec modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.