scrog cannabis scrogging

SCROG : Mieux cultiver votre cannabis avec la méthode du Scrogging

Cultiver son cannabis est tout un art ! Pour obtenir un rendement optimal, les cultivateurs usent de techniques diverses et variées. Mais une technique sort du lot… Et elle s’appelle le Scrogging.

Dans cet article vous allez découvrir tous les avantages de la fameuse méthode SCROG, et tout un tas de conseils pour mettre en place votre installation et réussir votre culture de cannabis dans des conditions parfaites.

Définition de la méthode SCROG

SCROG est l’abréviation de « Screen of Green » ou « Ecran de verdure » en français. Cette méthode a vu le jour aux Etats-Unis dans les années 1960.

A l’époque, les cultivateurs ne disposaient pas de dispositifs d’éclairage performants tels qu’on les connait aujourd’hui (comme avec les lampes de croissance HID), mais utilisaient plutôt des lampes fluorescentes… moins performantes.

C’est alors qu’on a vu naître une méthode permettant de répartir de façon optimale la lumière sur toutes les fleurs et les branches des plats de cannabis.

En effet, sans intervention humaine, un plant de cannabis va de lui-même pousser verticalement, faisant naître à sa cime, une tête principale. Cette tête de cannabis, qu’on appelle aussi familièrement tête de beuh, est celle qui recevra la plus de lumière, contrairement aux autres têtes, entremêlées dans les feuilles et les branches inférieures du plant, recevant ainsi moins de lumière.

La méthode SCROG va ainsi permettre de dénaturer la pousse verticale de la plante de cannabis, en rendant la pousse plus horizontale. Donc une pousse qui se fera davantage en largeur qu’en hauteur.

Ce dispositif de cultivation, va donc permettre un déploiement plus large de la plante, offrant une meilleure répartition de la lumière sur toutes les têtes de cannabis, pour une pousse plus homogène et surtout plus profitable…

Le système de palissage du scrogging

Afin d’obtenir une pousse plus large du plant de cannabis, les cultivateurs ont inventé un système de palissage. Ce système consiste à installer une grille ou un filet au-dessus de la culture, offrant donc la possibilité de manipuler le sens de déploiement des branches, en les accrochant ou en les faisant passer dans les mailles du filet, de manière à « structurer » la pousse du plant à sa guise.

De cette manière, les cultivateurs peuvent alors obtenir des plants mieux répartis, plus homogènes, offrant de biens meilleurs rendements.

Les avantages de la méthode SCROG

Contrairement à une culture plus traditionnelle, la méthode SCROG offre de nombreux avantages pour le cultivateur, à savoir :

Une meilleure exposition à la lumière

Le fait que le plant pousse sur sa largeur, et non plus sur sa hauteur, permet une meilleure pénétration de la source lumineuse sur l’ensemble des fleurs de cannabis. Alors qu’un plant vertical recevra principalement de la lumière à son sommet, un plant cultivé en scrogging recevra quant à lui, une lumière homogène et répartie sur son ensemble.

Un meilleur rendement

L’objectif pour tout cultivateur de cannabis est de récolter un maximum de fleurs et de résine. La méthode SCROG permet d’augmenter considérablement le rendement de chaque plant, sa vitalité, ainsi que la taille des fleurs qu’il produit.

Une meilleure aération du plant 

Avec une répartition horizontale du plant, ce dernier devient plus aéré permettant une meilleure circulation de l’air. Plus un plant est aéré, moins il a de risque de développer des champignons ou des bactéries pathogènes.

Une meilleure optimisation de l’espace de culture 

Le fait qu’un plant de cannabis cultivé en SCROG offre un bien meilleur rendement, les cultivateurs ont donc besoin de moins de plants, et donc moins besoin d’espace de stockage.

Comment poser et installer le SCROG ?

Si vous prévoyez de vous lancer dans la culture de plant de cannabis ou de CBD (pratique règlementée nécessitant des autorisations), sachez qu’il existe pléthores de façons d’utiliser la méthode SCROG.

Mais avant toute chose, voyons quel matériel de base vous devez vous procurer pour faire du scrogging.

Quel matériel pour le SCROG ?

Avant de vous lancer à cœur perdu dans la scrogging, voici une liste du matériel nécessaire à l’installation et la pose de votre système de palissage :

  • Des graines de cannabis

(Acheter les meilleures graines sur La Maison de La Graine avec 10% de réduction !)

  • Des pots de terre (limoneuse de préférence)
  • Un lieu de stockage (chambre ou box de culture)
  • Du Screen (grilllage ou filet)
  • Une paire de ciseau
  • Des serflex
  • Un système d’éclairage type HPS ou LED)
  • Un système de ventilation

Dans l’idéal, vous devrez utiliser un filet fait de corde (éviter un matériau métallique) ou de fibre de chanvre, avec des trous de 5m de diamètre.

Je vous recommande également de placer votre palissage à une hauteur de 20cm au-dessus de la base de la plante.

Quand poser et utiliser le SCROG ?

Une fois votre filet (ou grille) posée, et que vos plants commencent à entrer en contact avec celui-ci, attendez que vos pointes dépassent de 5cm, pour les positionner de manière à faire du scrogging.

Soyez attentif à chaque branche, et dirigez-les de façon à ce que votre plante se développe sur la largeur, en vous servant des trous dans le filet, et en les attachant avec des serflex.

Une fois que vous avez bâti une véritable canopée de verdure (le fameux « Screen of Green »), vous devrez répartir la lumière de façon bien homogène afin d’optimiser le processus de floraison.

Continuez ce rituel sur plusieurs semaines, en prenant soin d’espacer les plants, de les aérer.

Attention il est important de ne pas faire du scrogging trop tôt. Vous devez attendre que votre plant soit en pleine phase végétative pour commencer à scroguer.

Quelques conseils pour améliorer le SCROG

Votre rendement va dépendre de plusieurs facteurs. Alors voici une liste de quelques conseils qui vous permettront d’avoir des résultats optimaux à la fin de votre processus de scrogging.

La terre : Le choix de la terre aura nécessairement un impact sur le développement de votre plant. Toutes les terres ne sont pas forcément adaptées à la culture du cannabis, et il est important d’utiliser un terreau de qualité pour obtenir de meilleurs rendements.

Et pour encore plus compliquer les choses, certaines variétés de cannabis supportent mieux certaines terres que d’autres… Je vous conseille donc de bien vous renseigner sur la terre à utiliser en fonction de la variété que vous voulez faire pousser.

La bouture : Il vous sera plus facile (et rapide) de cultiver du cannabis en utilisant des boutures qui ont déjà développé quelques racines.

Les graines : Seuls les plants qui offriront des fleurs généreusement résineuses seront les plants femelles. Le problème est que vous ne pourrez découvrir le sexe de la plante qu’au moment de sa floraison. Ainsi, il sera important de ne garder que les plants femelles dans votre boxe de culture.

Cliquez ici pour découvrir où acheter des graines moins chères

L’arrosage : Il est recommandé d’utiliser de l’eau avec un pH compris entre 5,8 et 6,3 (un pH de 6,0 est optimal). Il faut savoir qu’en manipulant la plante pour faire du scrogging, cette dernière va subir un certain stress. Ainsi, après chaque manip d’entrecroisement des branches, veillez bien arroser immédiatement votre plantation.

La coupe : Pour réussir un SCROG de qualité, vous devrez nécessairement tailler votre plant (généralement entre le 3ème et le 5ème nœud). Le fait d’étêter votre plante, va l’obliger à développer de nouvelles tiges au lieu d’une initialement, ce qui va accentuer la pousse latérale.

Les pots : En fonction du nombre de plants et de l’espace que vous avez, il faudra veiller à choisir une taille de pot correcte. Plus la plante pourra « s’exprimer » en déployant aisément ses racines, et plus la croissance sera facile. De plus, utiliser des pots en tissu permettra de favoriser l’aération de votre plant. Pensez-y !

Les variétés : Certaines variétés de cannabis sont plus propices au SCROG que d’autres. Et c’est notamment le cas des variétés Sativas, qui sont par natures plus extensibles. La manipulation des branches sera alors plus aisée. Mais en théorie, n’importe quel variétée peut être cultivée avec la méthode scrogging, comme la OG Kush ou la Green Gelato par exemple.

La température : Veillez à ce que la température ambiante ne dépasse pas les 25 degrés.

Les différentes techniques de SCROG

La technique de scrogging dite « traditionnelle », peut être combiner avec d’autres méthodes de cultivation, pour des résultats encore plus retentissants.

En effet, il n’existe pas une seule façon de procéder, et les cultivateurs ne manques pas d’ingéniosité pour développer des canopées aussi originales que performantes.

  • La méthode Low-stressing Trainging (LST) : Cette technique de manipulation peut être utiliser pour n’importe quelle méthode de SCROG. En effet, le principe réside dans le fait de manipuler le plus délicatement possible la plante afin de lui soumettre le moins de stress possible. Une plante se développera beaucoup plus rapidement qu’une plante subissant du stress régulier.
  • Le Super Cropping : A l’inverse du LST, le Super Cropping est une technique de palissage qui consiste à pincer et plier les branches, soumettant la plante à un stress élevé.
  • Le Lollipopping (ou lollypoping) : Technique qui consiste à tailler les branches et les feuilles inférieures du plant, afin de concentrer toute l’énergie de la plante vers les têtes de la canopée.
  • Le Main-Lining (ou manifold) : Technique qui favorise le déploiement de plusieurs branches (au lieu d’une), en séparant la tige de cannabis en 2, pour former une Y. Cette méthode de dédoublement peut être répliquée à plusieurs reprises pour développer une canopée très large.
  • Le SCORG en demi-lune : En agençant les branches, de manière à former un U, le SCROG en demi-lune a l’avantage d’absorber un maximum de lumière.
  • Le SCROG en anneau : Structure pour le moins originale, puisqu’ici la plante grimpe le long des parois d’une grille disposée en cylindre verticale. Le SCROG en anneau permet de diffuser une lumière homogène, puisque disposée au centre du cylindre, mais permet également une excellente aération des plants.
  • Le Scrogging Sphérique : Méthode quasi-identique à celle du SCROG en anneau. La différence réside dans le fait que le cylindre est positionné à l’horizontale, avec une lumière en son centre qui diffuse de la lumière sur 360°.
  • Le Scrogging Outdoor : On a tendance à oublier que la culture en extérieure (Outdoor) est également efficace, puisque cette technique permet de capter les rayons naturels lumineux du Soleil (attention cependant à bien positionner vos plants pour une orientation optimale).
  • Le SCROG en losange : Petite variante du système de scrogging sphérique.
  • Le SCROG Total : Technique réservée aux aficionados de la culture du cannabis. Complexe à réaliser, et plus difficile à gérer, le SCROG Total est une structure comprenant 3 filets verticales, et un filet horizontal. Comme si vous formiez un cube, dont vous auriez supprimé la face du dessus (pour laisser entrer le lumière) ainsi que la face de devant (pour pouvoir accéder aux plants et les manipuler plus aisément. Le SCROG Totak est une structure puissante, offrant d’excellents rendements, mais qui nécessite d’avoir réellement la main-verte, car elle oblige à travailler avec deux axes de culture.

Au final, nous pouvons dire qu’il n’existe pas un scrogging, mais plusieurs formes de SCROG, permettant de varier les plaisirs !

Le plus important dans cette technique de cultivation, est de permettre à la plante d’absorber un maximum de lumière, en favorisant son environnement, grâce à une structure et un système d’aération optimal.

Poursuivre la lecture avec mon article : 3 Excellentes Graines de CBD à découvrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.