terpène myrcène avis

Le myrcène et ses effets : notre avis sur ce terpène

En plus des cannabinoïdes, le cannabis contient aussi des terpènes. Il en existe plusieurs tels que le linalol ou le pinène, mais le myrcène est le plus abondant. En effet, il représente souvent 50 % des terpènes présents dans le cannabis. Ce terpène est ainsi le plus facile à étudier et il intéresse d’ailleurs les chercheurs de par ses effets particuliers.

Qu’est-ce qu’un terpène ?

Le myrcène fait partie des nombreux terpènes présents dans le cannabis. Un terpène est une molécule odorante qui peut être présente dans n’importe quelle plante. Il peut servir à repousser les nuisibles ou à attirer les insectes pollinisateurs. Grâce à leurs propriétés odorantes, les terpènes sont généralement utilisés en parfumerie.

Dans le chanvre, les terpènes se trouvent au même endroit que les cannabinoïdes, dans les trichomes. Ainsi, l’extraction du CBD ou du THC dans les trichomes entraine également l’extraction des terpènes, ce qui donne un produit à spectre complet. Cependant, ces terpènes ne se contentent pas de donner un arôme différent à chaque plant de chanvre. En effet, ils peuvent agir en synergie avec les cannabinoïdes, c’est pourquoi les produits à spectre complet ont souvent de meilleurs effets.

En fonction de sa concentration en terpènes et en cannabinoïdes, un plant de chanvre peut de ce fait produire des effets différents. C’est pour cette raison qu’il existe de nombreuses variétés de chanvres ayant chacune leurs particularités. Pour le cas du CBD, vous avez par exemple de nombreuses variétés telles que l’Amnésia, la Harlequinn, la OG kush, etc. Certaines variétés ont même des terpènes qui leur donnent des arômes de fruits (Mango kush, Lemon haze, Strawberry, etc.).

Les particularités du myrcène

Parmi les terpènes, le myrcène semble tenir un rôle particulièrement important. En plus d’être le plus abondant, il est également à l’origine d’autres terpènes. Sa structure moléculaire est assez simple (C10H16) et il est ainsi considéré comme un monoterpène.

Il est produit de manière naturelle dans le chanvre, mais peut aussi être obtenu synthétiquement à partir d’autres terpènes tels que le béta-pinène. D’autres plantes comme la mangue, le thym et le houblon contiennent également du myrcène, mais en plus petite quantité. Ce composé a une odeur très caractéristique qui est un mélange de notes terreuses, d’épices et d’agrumes.

Étant donné que le myrcène est très volatil, les cultivateurs doivent prendre soin de leurs plants. Dans une culture en indoor, des lampes spéciales sont par exemple utilisées pour éviter de chauffer les trichomes. Même durant l’extraction, il est nécessaire de maintenir une certaine température pour conserver une quantité optimale de myrcène.

Actuellement, les produits pur myrcène commencent à se multiplier sur le marché. Cependant, le meilleur moyen à mon avis pour profiter des effets de cette molécule consiste à la consommer avec du CBD. Contrairement au cannabis au THC, les produits CBD sont légaux et peuvent s’acheter dans de nombreux commerces. Le CBD n’a également pas les mêmes propriétés néfastes du THC et il est très prisé pour ses effets thérapeutiques.

Le myrcène comme sédatif

Le nom myrcène vient d’un arbuste brésilien nommé Myrcia Sphaerocarpa, une plante qui contient une grande quantité de ce composé. Cet arbuste a été utilisé depuis des siècles pour ses vertus médicinales. C’est justement ces vertus qui intéressent actuellement les chercheurs.

Parmi les effets les plus connus du myrcène, il y a son effet sédatif. Selon de nombreuses hypothèses, le myrcène serait derrière les effets relaxants que procure les variétés de cannabis indica. En effet, ces dernières contiennent généralement plus de myrcène par rapport aux variétés sativa.

Cet effet également appelé « effet canapé » vous met dans un état d’engourdissement important et vous donne l’impression d’être cloué à votre canapé. C’est une sensation intéressante lorsque vous avez envie de dormir plus profondément. Pour les personnes souffrantes d’anxiété, c’est un bon moyen de retrouver son calme.

Le myrcène n’est pas le seul à disposer de cet effet sédatif puisque le THC le possède aussi. Cependant, contrairement au THC, le myrcène n’a pas d’effet psychoactif. Dans une variété CBD dépourvue de THC, le myrcène contribue ainsi à améliorer les effets du chanvre sans avoir à subir le côté négatif du THC.

Diverses études ont par ailleurs révélé d’autres propriétés du myrcène. Des chercheurs ont notamment étudié les effets du myrcène sur l’arthrose. Suite à leurs études, ils ont conclu que le myrcène dispose d’effets anti-inflammatoires et anti-cataboliques. Il est ainsi capable de ralentir ou d’arrêter la dégradation des cartilages osseux pour lutter contre l’arthrose. Des examens plus approfondis sont néanmoins nécessaires pour confirmer cette propriété du myrcène.

Selon une étude récente, le myrcène aurait aussi la faculté de soulager la douleur à la manière du thé à la citronnelle. En revanche, le myrcène n’est pas le seul composé du cannabis qui possèderait cette propriété puisque le caryophyliène et le limonène la possèdent également.

Le lien entre la mangue, le myrcène et les effets du cannabis

Selon une croyance qui s’est répandue auprès des consommateurs de cannabis, consommer une mangue une heure avant de fumer procurerait de meilleures sensations. Parmi toutes les théories sur la manière d’intensifier les effets du cannabis, celle-ci reflète une part de vérité. Cela a d’ailleurs été confirmé par la science.

La mangue est un fruit qui contient une bonne quantité de myrcène. Elle n’est pas très conséquente comparée aux myrcènes contenus dans le cannabis, mais reste suffisante pour profiter de l’effet d’entourage. L’effet d’entourage est le principe selon lequel les divers composés du chanvre agissent entre eux pour amplifier mutuellement leurs effets.

Quelques études laissent même penser que le myrcène est capable d’amplifier les divers effets du THC. Il permet ainsi au cannabis de produire un effet sédatif plus important, sur une plus longue période. Néanmoins, chaque organisme peut réagir différemment. L’amplification apportée par le myrcène variera ainsi d’un individu à l’autre.

Avec le CBD, le myrcène permettrait plutôt d’amplifier les effets positifs du produit. Lorsqu’il agit en synergie avec le CBD, il offre à ce dernier de meilleures propriétés antidouleur et anti-inflammatoires. Et enfin, il peut aussi interagir avec les autres terpènes pour produire des effets différents selon le profil en terpène de la plante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.