chanvre culture et transformation

Le chanvre : comment le cultiver et le transformer légalement ?

Puisque le CBD est actuellement populaire, vous êtes peut-être intéressé par l’idée de cultiver du chanvre pour en récolter. Mais comme le chanvre est souvent confondu avec le cannabis, vous avez peut-être peur d’en planter chez vous ? Sachez que le chanvre à partir duquel le CBD est obtenu n’est pas un produit illégal contrairement au véritable cannabis. Vous devez toutefois respecter certaines règles si vous souhaitez cultiver et transformer vos plants de chanvre en toute légalité.

La culture de chanvre est-elle légale ?

Le terme chanvre est utilisé pour désigner une variété de cannabis dont l’exploitation industrielle est autorisée. Le chanvre est principalement utilisé pour ses fibres qui sont très utiles dans l’industrie textile. La culture de plants de chanvre industriel est néanmoins fortement encadrée par la loi.

Pour devenir cultivateur de chanvre en France, il faut obtenir une autorisation. Les plants pouvant être utilisés doivent également présenter un taux de THC inférieur à 0,2 %. De plus, seules les variétés listées parmi les plants autorisés peuvent être exploitées. Les cultivateurs n’ont par ailleurs pas le droit de semer leurs propres graines.

Depuis plusieurs années, seules les graines et les fibres pouvaient être utilisées et transformées. Les fleurs étaient illégales en raison du fait que les consommateurs y ajoutaient parfois du tabac et les fumaient. Cette restriction sur l’utilisation des fleurs a néanmoins engendré quelques incohérences avec l’arrivée du CBD.

Rappelons que le CBD est reconnu comme étant une substance légale. Il peut donc être commercialisé et consommé sous différentes formes : huile, hasch ou fleur. La loi européenne a alors autorisé l’utilisation de fleurs de chanvre riche en CBD. Pour s’adapter aux exigences européennes, la loi française évolue progressivement.

Peut-on faire pousser du CBD chez soi ?

Puisque le CBD n’est pas un produit illégal, il est possible d’en faire pousser chez soi. Il faut simplement s’assurer qu’il s’agit bien d’une variété légale. Pour cela, vous devez uniquement acheter vos graines auprès d’un professionnel qui s’y connait dans ce domaine.

Si vous veniez à faire pousser une variété illégale, vous courez de nombreux risques. Il faut aussi faire attention lorsque vous tentez des croisements, car si vous n’êtes pas un expert, vous risquez accidentellement d’obtenir un plan proposant un taux de THC illégal.

En ce qui concerne la transformation du produit, si vous utilisez une variété légale, les produits que vous obtenez le seront également. La transformation du chanvre consiste généralement à extraire le CBD contenu dans les fleurs pour confectionner divers produits au CBD. Si la matière première contient peu de THC, il en sera de même pour le produit final.

L’huile de CBD est le produit le plus facile à obtenir pour un particulier. Le hasch est également facile à confectionner, mais il nécessite une quantité importante de pollen. Si vous souhaitez créer des produits plus complexes ou effectuer une extraction plus propre, vous aurez besoin d’un équipement de pointe. L’isolat de CBD est, par exemple, un produit dont l’obtention requière de nombreuses interventions complexes.

Comment cultiver le chanvre pour un usage personnel ?

Faire pousser du chanvre en vue d’obtenir du CBD se fait en plusieurs étapes. D’abord, vous devez choisir la variété que vous souhaitez faire pousser. Chaque variété de chanvre se distingue par l’arôme et les effets qu’elle produit. Il existe également des variétés qui offrent une floraison fréquente et d’autres qui donnent des récoltes abondantes.

Une fois que vous avez trouvé les variétés qui vous intéressent, vous aurez le choix entre différents modes de cultures. La culture extérieure est la plus simple et convient aux variétés touffues. Les graines de chanvre se plantent comme n’importe quelle graine et vous n’aurez pas de difficulté à les faire pousser.

Vous pouvez planter les graines en pot et attendre que le plant se développe avant de le mettre en terre. Une culture en extérieur est, en revanche, le choix le moins discret et puisqu’il est facile de confondre le chanvre avec le cannabis, vous risquez quelques embrouilles.

Pour ne pas attirer l’attention, optez pour une culture en intérieur. Vous aurez évidemment besoin d’aménager un espace dédié à vos plants si vous ne souhaitez pas vous contenter de quelques pieds de chanvre.

Il faudra particulièrement faire attention à l’éclairage des plants afin qu’ils puissent se développer correctement. Étant donné la dépense en énergie nécessaire, une culture en intérieur s’avère parfois être onéreuse. Pour une exploitation en tant qu’amateur, vous n’aurez heureusement pas besoin d’un équipement professionnel. Et enfin, si vous disposez déjà d’une serre dédiée à vos plantes, ce peut être le meilleur milieu pour le chanvre.

Comment transformer le chanvre ?

Le chanvre peut être exploité pour ses fibres, mais si vous n’en plantez qu’en petite quantité, vous serez surtout intéressé par le CBD qu’il produit. Les fleurs sont les éléments les plus riches en CBD, mais parfois il est possible d’en extraire à partir des tiges et des feuilles. Avec les graines que vous obtiendrez, il sera même possible de vous confectionner de l’huile de chanvre.

Il existe plusieurs manières d’extraire le CBD contenu dans les fleurs. Pour obtenir de l’huile, la méthode ancienne la plus simple consiste, par exemple, à utiliser un solvant. Elle présente malheureusement le gros inconvénient de potentiellement laisser des résidus toxiques dans le produit final.

La méthode par solvant naturel consistant à utiliser de l’huile est beaucoup plus saine. Pour la réaliser, il suffit de laisser chauffer le chanvre dans de l’huile de cuisine (huile d’olive, huile coco, etc.) au four pendant plusieurs heures. Une fois refroidi, le mélange devra être filtré afin de retirer les résidus indésirables.

L’extraction à froid fait aussi partie des méthodes que vous pouvez appliquer chez vous. Vous n’aurez qu’à congeler les fleurs avant de les presser pour en extraire le CBD et les autres composants essentiels. Cette méthode est respectueuse de l’environnement, mais elle n’offre qu’un faible rendement. Quoi qu’il en soit, elle devrait suffire dans le cadre d’un usage personnel.

Et enfin, la méthode d’extraction la plus avancée consiste à utiliser le CO2. C’est une solution qui n’est envisagée que par les producteurs professionnels. Elle est très onéreuse, mais elle permet d’obtenir un excellent rendement, avec un produit final très propre.

Une fois que vous avez votre huile de CBD, vous pouvez envisager une multitude d’utilisations. En mélangeant l’huile à d’autres ingrédients, vous pouvez créer des confiseries au CBD, des gâteaux au CBD, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.